Résumé de Inferno de Dan Brown

Inferno

Robert Langdon, professeur de symbologie à Harvard, se réveille en pleine nuit à l’hôpital. Désorienté, blessé à la tête, il n’a aucun souvenir des dernières trente-six heures. Pourquoi se retrouve-t-il à Florence ? D’où vient cet objet macabre que les médecins ont découvert dans ses affaires ? Quand son monde vire brutalement au cauchemar, Langdon décide de s’enfuir avec une jeune femme, Sienna Brooks. Rapidement, Langdon comprend qu’il est en possession d’un message codé, créé par un éminent scientifique qui a consacré sa vie à éviter la fin du monde, une obsession qui n’a d’égale que sa passion pour « Inferno », le grand poème épique de Dante. Pris dans une course contre la montre, Langdon et Sienna font tout pour retrouver l’ultime création du scientifique, véritable bombe à retardement, dont personne ne sait si elle va améliorer la vie sur terre ou la détruire…

Avis d’Aliastasia

« Les endroits les plus sombres de l’enfer sont réservés aux indécis qui restent neutres en temps de crise morale. »

C’est ma troisième expérience livresque avec Dan Brown : Inferno. Après Da Vinci Code et Anges et Démons je découvre cet ouvrage aussi palpitant qu’intriguant. Nous suivons notre spécialiste en symbologie religieuse Robert Langdon dans une nouvelle aventure qui l’amène cette fois-ci à Florence. Il va se retrouver devant une énigme complexe : L’enfer de Dante. C’est le fil conducteur de l’histoire. Notre professeur devra déchiffrer le plus célèbre et le plus épique des poèmes que le monde ait connu pour affronter un personnage dangereux…

L’auteur frappe fort avec ce livre comme à son habitude, mêlant de façon magistrale histoire et science. Le sujet traité est d’actualité et fait froid dans le dos. Il nous fait réfléchir et comprendre que ce qui se passe actuellement dans le monde est lié à ce problème, un problème que nous avons omis de voir et qui pourtant, je le crains, a des répercussions visibles et doit être contrôlé sinon nous courrons à notre perte.

Sinon c’est une balade des plus haletantes que nous vivons, de Florence à Venise ou encore à Istanbul. On apprend des choses intéressantes, historiquement et géographiquement parlant. Le livre est bourré de références historiques qui ont trait à Dante mais aussi à d’autres peintres et artistes de la Renaissance italienne.

Je vous invite à découvrir mes stories sur Instagram, dans la rubrique « Avis livresque »; où je vous parle de vive voix de Inferno.

Note : 5/5 

  • Date de parution : 28/05/2014
  • Nombre de pages : 608

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *