Résumé du livre « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » de Joël Dicker

La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.
Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.
Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Avis d’Aliastasia

Dès ma première semaine dans mon nouveau travail, on m’a prêté un livre que j’avais vu partout sur les réseaux sociaux et que je n’avais aucune attention d’acheter. Et quel gâchis ! Comment aurais-je pu passer à côté d’un livre pareil ? Attention Attention… Roulement de tambour. « La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » de Jöel Dicker est mon premier coup de cœur de 2017 ! Cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu un tel plaisir en lisant un livre. Malgré ses 850 pages, je l’ai lu d’une traite, impossible de m’arrêter avant de l’avoir terminé. Ceux qui me suivent sur les réseaux sociaux savent que généralement je lis les livres New Romance, New Adult, etc. Mais pas beaucoup de romans policiers. Je ne me comprends pas moi-même d’ailleurs, sachant que le peu de romans policiers que j’ai lu, je les ai adoré ! Comme « Un Avion Sans Elle »et « Nymphéas Noirs » de Michel Bussi ou bien le dernier roman de Guillaume Musso « La Fille de Brooklyn ». J’ai toujours aimé ce genre et je ne comprends pas pourquoi j’en lis pas plus souvent. Mais cela va changer, c’est promis 😉 Revenons-en à notre bouquin qui m’a complètement fait perdre la tête le weekend dernier lol

« La Vérité sur l’Affaire Harry Quebert » est l’histoire d’un écrivain, Marcus Goldman. Après que l’un de ces derniers romans ait connu un énorme succès, il se retrouve atteint du célèbre syndrome de la page blanche. Son éditeur lui met la pression pour son prochain ouvrage et manquant d’inspiration, Marcus quitte la grande ville de New York pour retourner à Aurora dans le New Hampshire auprès de son ami et mentor, Harry Quebert, qui est également l’un des plus grands écrivains qu’ait connu l’Amérique. C’est alors qu’une histoire vieille de 33 ans refait surface : le corps d’une jeune fille de 15 ans, disparue en été 1975 a été retrouvé dans le jardin de Harry ! Persuadé de l’innocence de son ami, Marcus, se démène corps et âme pour résoudre l’énigme autour de Nola Kellergan, la fille disparue. C’est alors que des événements dramatiques s’en suivirent…

« J’avais envie de m’arracher le cœur tant je l’aimais. Mais elle avait 15 ans. Celle qui me rendait fou d’amour avait 15 ans ».

C’est un polar complexe et haletant, c’est l’histoire d’un amour total et absolu entre une fille de 15 ans et un homme de 34 ans. J’ai plongé dans cette histoire aussi terrible qu’intriguante et j’ai moi-même mené l’enquête avec eux au fil de ma lecture. L’auteur nous a tenu en haleine tout le long du livre, impossible de le lâcher avant de découvrir la vérité ! D’un rebondissement à un autre, on se retrouve prisonnier de sentiments forts : frustrations, étonnements, joies, tristesse, énervements. Un suspens insoutenable qui m’a fait lire ce roman en 2 jours à peine. Les personnages sont aussi nombreux qu’attachants, chacun jouant un rôle dans le récit et chacun avait son importance dans l’histoire. Un livre où on ne s’ennuie pas une seule seconde, on va de découverte en découverte et lorsqu’on arrive au point final, on comprend tout. Tout est bien ficelé, tout est bien orchestré. C’est le premier roman que je lis de cet auteur et je vous assure que ce ne sera pas le dernier.

« Un bon livre, Marcus, est un livre que l’on regrette d’avoir terminé » – Joël Dicker. Cette citation de l’auteur reflète exactement ce que j’ai ressenti en terminant le livre. Donc j’imagine que vous l’avez compris 🙂 Je vous recommande fortement ce roman ! Une intrigue palpitante. Un livre, qui une fois ouvert, vous ne le relâcherez plus.

Note : 5/5

  • Date de parution : septembre 2012
  • Éditeur : De Fallois Eds
  • Nombre de pages : 860

Vous aimerez peut-être aussi

5 comments

Répondre

Je l’ai dans ma bibliothèque depuis longtemps et ça me donne encore plus envie de le lire 😉

Répondre

Hi ! Oh j’espère que t’as eu le temps de le découvrir ^^ Si ce n’est pas encore le cas, je te le conseille vivement 😉

Répondre

J’ai adoré ce livre!!! Je l’ai dévoré en quelques jours également! L’intrigue est merveilleusement bien ficelée 🙂

Répondre

Oui moi aussi ça a été un véritable coup de cœur <3

Répondre

Récit agréable à suivre, mais franchement il y a des rebondissements auxquels on ne croit pas trop, c’est dommage. Le style est quant à lui bien agréable, mais de là à recevoir deux prix prestigieux, euh… Mais dans l’ensemble j’ai plutôt apprécié cette lecture.

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *