Résumé de Père Riche Père Pauvre de Robert T. Kiyosaki

Père Riche Père Pauvre

Ce que les gens riches enseignent à leurs enfants à propos de l’argent – et que ne font pas les gens pauvres et de la classe moyenne!

« La principale raison pour laquelle les gens sont aux prises avec des problèmes financiers est qu’ils ont passé plusieurs années à l’école, mais n’ont rien appris en ce qui concerne l’argent. Il en résulte que les gens apprennent à travailler au service de l’argent… mais n’apprennent jamais à mettre l’argent à leur service. »

Père Riche Père Pauvre est un point de départ pour quiconque cherche à prendre le contrôle de son avenir financier.

Avis d’Aliastasia

Rich Dad Poor Dad de Robert T. Kiyosaki, est le premier livre en matière de finances personnelles que je lis. Père Riche Père Pauvre, avec son titre super accrocheur, est un condensé d’informations sur les ABC de la finance, présentés sous forme de comparaison entre l’enseignement d’un père riche et d’un père pauvre et la façon dont chacun aborde les différents aspects de ce domaine. À titre personnel, le livre a été très instructif, peut-être parce que c’est le premier de ce genre que je découvre; il m’a ouvert les yeux sur beaucoup de choses et principalement sur comment distinguer un actif d’un passif.

Certains d’entres vous vont se rétracter et diront que ce livre est trop compliqué à lire mais je vous assure que ce n’est pas le cas ! La finance et la comptabilité n’ont jamais été mon fort et pourtant la lecture a été fluide et les informations compréhensibles. L’auteur a utilisé énormément d’exemples et a simplifié au maximum toutes les notions pour que le commun des mortels (telle que moi) puisse comprendre.

Dans son livre Robert a voulu partager des idées, sur comment une intelligence financière accrue peut être utilisée pour régler plusieurs problèmes courants de la vie. Que l’éducation et la sagesse dans le domaine de l’argent sont importantes. Et qu’il faut commencer dès son plus jeune âge.

Robert nous partage deux visions différentes, celle d’un père riche (le père de son meilleur ami), un entrepreneur qui réussit très bien sa vie et celle d’un père pauvre (son père), un homme qui a réussit ses études et a un travail stable et bien rémunéré mais qui rencontre des problèmes financiers, comme la plupart des gens de la classe moyenne.

Beaucoup de choses m’ont marqué dans ce livre, comme le fait que les épargnants sont des perdants, que la classe moyenne fait partie des pauvres, que peu importe le salaire qu’on gagne, on ne sortira pas de ce que Robert appelle la foire d’empoigne (cercle vicieux qui consiste à dépenser constamment ce que l’on gagne, peut importe ce que l’on gagne).

Père Riche, Père Pauvre, nous présente neuf leçons et chaque leçon est suivi d’une étude de cas. Très interessant pour mettre en pratique ce que Robert nous a enseigné.

Je vous cite quelques citations du livre :

 » Les pauvres et la classe moyenne travaillent pour l’argent. Les riches font en sorte que l’argent travaille pour eux. »

« La plupart des gens, si on leur donne plus d’argent, ne réussissent qu’à s’endetter davantage. »

« C’est la peur qui fait que la plupart des gens tiennent à conserver leur emploi. La peur de ne pas pouvoir payer leurs factures. La peur d’être congédiés. La peur de ne pas avoir suffisamment d’argent. La peur de recommencer à zéro. Voilà le prix à payer quand on étudie pour l’argent. La plupart des gens deviennent esclaves de l’argent… puis ils se fâchent contre leurs patrons. »

« Ce qui compte dans la vie, ce n’est pas combien d’argent vous faites, mais combien d’argent vous parvenez à conserver. »

« L’intelligence résout les problèmes et génère de l’argent. Sans l’intelligence financière, l’argent vous glisse entre les doigts. »

« Les gens riches acquièrent des actifs. Les pauvres et la classe moyenne acquièrent des éléments de passif, mais ils croient que ce sont des actifs. »

« Le monde est rempli de gens talentueux et pauvres. Bien trop souvent, ils sont pauvres, éprouvent des difficultés financières ou gagnent moins que ce qu’ils pourraient gagner, non pas à cause de ce qu’ils savent, mais à cause de ce qu’ils ne savent pas. »

« La principale différence entre une personne riche et une personne pauvre est sa façon de gérer la peur. »

Et vous ? L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ?

Vous aimerez peut-être aussi

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Required fields are marked *